Rechercher
  • 1.centre.s.o.s SAPINA

Epigénétique: Peut-on ré-écrire la mémoire du corps ?

Mis à jour : 10 déc. 2019


L’homme s’adapte à son environnement par modification de son matériel génétique. À très long terme, ce processus évolutif est bien connu. À court terme, cette adaptation se fait à travers un processus découvert récemment : l’épigénétique. Pourquoi intégrer le concept d’épigénétique en ostéopathie ?






Quelles sont les conséquences dans la prise en charge ostéopathique ?

Par Michael Nord, chirurgien pédiatre orthopédiste et ostéopathe DO


L’ostéopathie, c’est d’abord une approche fonctionnelle des pathologies : chaque structure a une fonction, chaque fonction entretient une certaine structure, et la structure gouverne la fonction. Les traitements ostéopathiques s’appuient sur les concepts d’unité et d’interrelations entre structure et fonction et ils s’expriment à travers le système neuro-végétatif. Ils sont basés sur le principe d’autoguérison et font passer le patient du mode passif au mode actif (du « Je veux être guéri » au « Je veux guérir »), privilégient le rôle de l’artère et l’importance de la « mémoire du corps ». La génétique s’intéresse à l’ensemble des constituants génétiques d’un individu contenu dans son ADN et qui représente son génotype. Ce génotype s’exprime de manière variable selon l’environnement pour déterminer le phénotype d’un individu c’est-à-dire l’ensemble de ses particularités physiques, biochimiques et physiologiques. Cependant, pour fabriquer la copie conforme d’un être humain, seul 8 % de son matériel génétique sont nécessaires. D’où la question : quelle est l’utilité des 92 % restants ? La réponse de Michael Nord : « ils correspondraient à la mémoire de l’espèce humaine, de la lignée familiale, de son histoire proche, etc. Et à chaque génération, ce matériel génétique propre est modifié, ajouté à notre matériel génétique « reproductif» (les 8 %) pour être transmis à nos descendants ».


L’épigénétique se superpose à la génétique

L’épigénétique est un processus qui se superpose à la génétique et qui permet de moduler l’expression d’un mauvais gêne ou d’un héritage inadapté afin de l’inhiber.

source: http://www.osteomag.fr/metier/epigenetique-on-re-ecrire-memoire-corps/#top



97 vues

1.centre.s.o.s 2018