Rechercher
  • 1.centre.s.o.s SAPINA

Covid-19, vrai ou faux - des symptômes en lien avec des bactéries intestinales

Le virus attaque une bactérie de notre flore ! Une chaine réaliser par silvano.trotta@icloud.com, permet de communiquer des informations complémentaires intéressant a aller voir la vidéo : https://youtu.be/ikMcXQgS8e8


Vrai ou faux - Les sources sont discutables parce que cela est trop récent et non scientifiquement prouvé. La question est quelle financement aurait ce type d'étude pour monter qu'un vaccin serait utiles ou non!!


Certains docteur ements des opinions

Dr Pascal Sacré,

[#Covid-19] Vérifiez vos sources. Guerre contre... la corruption, par le Dr Pascal Sacré

http://www.margueriterothe.com/2020/04/covid-19-verifiez-vos-sources.guerre-contre.la-corruption-par-le-dr-pascal-sacre.html


Probité et excellence professionnelle sont fréquemment associées, ça existe ! 


Par exemple, le professeur Didier Raoult qui défraie la chronique actuellement pour ses positions anticonformistes était le seul membre du CARE sans liens d’intérêts connus avec l’industrie pharmaceutique. Il a d’ailleurs claqué la porte du CARE.

info sur raoul

https://youtu.be/EbOzhsFBGBw


D’autres experts sont également connus mondialement pour leur indépendance vis-à-vis de l’industrie phamarceutique, tels que :

  • Le docteur Wolfgang Wodarg, pneumologue allemand qui avait déjà appelé à des enquêtes afin d’alléger l’importance des conflits d’intérêt concernant la gestion européenne de la pandémie de grippe H1N1 en 2009.

  • Le docteur John Ioannidis, qui déclare sans ambages qu’à propos de la pandémie Covid-19, nous prenons des décisions qui ne sont pas basées sur des données fiables [25].

  • Le docteur Peter C. Gøtzsche, né le 26 novembre 1949, est un médecin et chercheur danois. Il est directeur du centre Cochrane nordique et est cofondateur de la Collaboration Cochrane avec 80 autres personnes. Actuellement, il a fondé, en 2019, l’institut pour la liberté scientifique. En ce qui concerne la pandémie Covid-19, il parle davantage d’une épidémie de panique, bien plus létale que la pandémie virale elle-même.

Devrions nous ouvrir les yeux qu'il existe des lanceurs d'alerte plus que diplôme que les politiciens ou des certains journalistes qui vivent en parallèle du milieu médical. Ces lanceur d'alerte qui sont souvent en provenance de milieu souvent subventionné par des groupes pharmaceutique ou agro-alimentaire. Un lanceur d'alerte est toute personne, groupe ou institution qui, ayant connaissance d'un danger, un risque ou un scandale, adresse un signal d'alarme et, ce faisant, enclenche un processus de régulation, de controverse ou de mobilisation collective.


Lien avec la bactérie intestinal: la Prevotella


Il existe bel et bien des publications liant des Prevotella au nouveau coronavirus, mais elles ne sont ni solides ni validées par la communauté scientifique. Cette « découverte majeure » émane, en réalité, d’une série de courtes prépublications écrites par un certain Sandeep Chakraborty, se présentant comme un chercheur de l’université de Californie à Davis.


Les personnes âgées ou obèses ont un système immunitaire fragile et déséquilibré, ce qui les expose tout naturellement à un risque accru de tomber malade. Le microbiote « est un acteur important dans les infections pulmonaires, notamment virales », confie Geneviève Héry-Arnaud, qui dirige actuellement le groupe Microbiota au sein de l’unité Inserm UMR 1078 à Brest. Elle ajoute : « On sait que le microbiote respiratoire joue un rôle fondamental, avec le microbiote intestinal, dans le fait qu’il est capable de contrecarrer l’installation d’un virus ou d’une bactérie pathogène. »

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/04/2



Article d'un revue suisse, nous informe du lien entre des bactéries intestinales et système inflammatoire.


Le microbiote et son dysfonctionnement sont impliqués dans de nombreuses maladies. Beaucoup d’études chez la souris et l’homme tendent à démontrer leur rôle dans les rhumatismes inflammatoires. Dans la polyarthrite rhumatoïde (PR), Prevotella copri, une bactérie Gram négatif de la flore intestinale, se retrouve de façon prépondérante aux stades précoces de la maladie. Des anticorps spécifiques contre ce germe ont pu être mis en évidence chez les patients avec une PR, suggérant une implication dans l’initiation de la maladie. Les micro-organismes oraux impliqués dans la parodontite ont également été associés au développement et à l’activité de la PR. Ces découvertes permettent d’envisager de nouvelles pistes thérapeutiques.


Microbiotes et rhumatismes inflammatoires, Matthias Jarlborg,Deshiré Alpizar-Rodriguez, Athan Baillet, Axel Finckh, Rev Med Suisse, 2018; volume 14. 538-541



En conclusion, les connaissances sont encore en développement comme le covid et nous ne savons pas de quoi est fait le future. Il est donc important que garder l'esprit ouvert à tout nouvelle information et voir l'évolution des sources.

0 vue

1.centre.s.o.s 2018