1.centre.s.o.s 2018

Rechercher
  • 1.centre.s.o.s SAPINA

Les commotions cérébrales ont des effets a long terme et sur la santé

L’encéphalopathie traumatique chronique est une forme d'affection cérébrale progressant vers les maladies neurodégénératives, habituellement diagnostiquées post mortem, après une pratique sportive prolongée émaillée de nombreuses commotions cérébrales.

Des traces de l'ETC, une maladie qui peut être diagnostiquée seulement après un décès, ont été retrouvées dans les cerveaux de dizaines d'anciens joueurs. Reliée à des traumatismes répétitifs au cerveau, la maladie est associée à des symptômes comme la perte de mémoire, un jugement confus, la dépression et, éventuellement, une démence progressive.







Les articles :

3 février 2013: http://www.psychostrategy.net/article-l-onde-de-choc-qui-secoue-le-milieu-du-sport-professionnel-l-encephalopathie-traumatique-chronique-114990418.html 25 novembre 2015 : http://www.lapresse.ca/sports/football/201511/25/01-4924725-frank-gifford-etait-atteint-dencephalopathie-traumatique-chronique.php Retirement-from-sport considerations following pediatric sports-related concussion: case illustrations and institutional approach.(Ellis MJ & al., 2016) Neurosurg Focus. 2016 Apr;40(4):E8. doi: 10.3171/2016.1.FOCUS15600. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27032925 Sports-related concussions: diagnosis, complications, and current management strategies.(Hobbs JG & al., 2016) Neurosurg Focus. 2016 Apr;40(4):E5. doi: 10.3171/2016.1.FOCUS15617.http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27032922 [Location and functions of secretagogin protein].(Qin L & Maode L., 2016) Zhejiang Da Xue Xue Bao Yi Xue Ban. 2016 May 25;45(1):56-60. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27045242


Conséquence possible :

Le sommeil

Dans cette étude, nous apportons la preuve que l'amélioration de l'activité oscillatoire à ondes lentes dans la fréquence delta-gamme diminue l' APP-immunoréactivité et préserve les capacités cognitives après un traumatisme, offrant ainsi potentiellement une nouvelle approche, les options de traitement non invasive pour une lésion traumatique. In this study, we provide evidence that enhancement of slow-wave oscillatory activity in the delta-frequency range decreases the APP-immunoreactivity and preserves cognitive abilities after trauma, potentially offering novel, noninvasive treatment options for traumatic injury. Sleep Modulation Alleviates Axonal Damage and Cognitive Decline after Rodent Traumatic Brain Injury.(Morawska MM & al, 2016) J Neurosci. 2016 Mar 23;36(12):3422-9. doi: 10.1523/JNEUROSCI.3274-15.2016. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27013672

Hypopituitarisme

Abstract :Francais

Lésion cérébrale traumatique ( TBI ) est un problème de santé publique d'une importance cruciale dans le monde , ce qui donne lieu à une mortalité accrue et est la principale cause de handicap physique et psychologique chez les jeunes adultes , en particulier. dysfonction hypophysaire due à TCC a d'abord été décrite il y a 95 années . Cependant, jusqu'à récemment , seuls quelques articles ont été publiés dans la littérature et pour cette raison , hypopituitarisme TBI induite a été négligé pendant longtemps . Des études récentes ont révélé que TBI est l'une des principales causes de hypopituitarisme . TBI qui provoque hypopituitarisme peut être caractérisée par une blessure à la tête unique comme d'un accident de la circulation ou chronique répétitive traumatisme crânien comme vu dans les sports de combat comme la boxe , le kickboxing , et le football. Les dommages vasculaires , insulte hypoxique , un traumatisme direct , la prédisposition génétique , l'auto-immunité , et les changements neuro-inflammatoires peuvent avoir un rôle dans le développement de hypopituitarisme après TBI .

En raison de la structure exceptionnelle de la vascularisation hypothalamo-hypophysaire et la localisation anatomique particulière des cellules de l'hypophyse antérieure , GH est l'hormone la plus couramment perdue après TBI , et la fréquence de GHD isolé est considérablement élevé . dysfonctionnement hypophysaire TBI induite reste non diagnostiquée et donc non traitée dans la plupart des patients en raison des manifestations cliniques non spécifiques et subtiles de hypopituitarisme . Le traitement de hypopituitarisme TBI induite dépend des déficients hormones hypophysaires antérieures .

La thérapie de remplacement de GH a des effets bénéfiques sur les paramètres métaboliques et la dysfonction neurocognitive . Les patients atteints de TBI sans changements neuroendocrines et ceux avec une part de hypopituitarisme TBI induite par les mêmes manifestations cliniques , comme les déficits de l'attention, l'impulsion déficience , dépression, troubles du sommeil et des troubles cognitifs . Pour cette raison , un hypopituitarisme TBI - induite peut être négligée dans les victimes TBI et il serait prévu que sous-tend hypopituitarisme aggraverait le tableau clinique de TBI lui-même. Par conséquent , le diagnostic et le traitement de hypopituitarisme non reconnu en raison de TBI sont très importants non seulement pour diminuer la morbidité et la mortalité due à l'hypopituitarisme , mais aussi pour alléger les séquelles chroniques causées par TBI

AnglaisTraumatic brain injury (TBI) is a crucially important public health problem around the world, which gives rise to increased mortality and is the leading cause of physical and psychological disability in young adults, in particular. Pituitary dysfunction due to TBI was first described 95years ago. However, until recently, only a few papers have been published in the literature and for this reason, TBI-induced hypopituitarism has been neglected for a long time. Recent studies have revealed that TBI is one of the leading causes of hypopituitarism. TBI which causes hypopituitarism may be characterized by a single head injury such as from a traffic accident or by chronic repetitive head trauma as seen in combative sports including boxing, kickboxing, and football. Vascular damage, hypoxic insult, direct trauma, genetic predisposition, autoimmunity, and neuroinflammatory changes may have a role in the development of hypopituitarism after TBI. Because of the exceptional structure of the hypothalamo-pituitary vasculature and the special anatomic location of anterior pituitary cells, GH is the most commonly lost hormone after TBI, and the frequency of isolated GHD is considerably high. TBI-induced pituitary dysfunction remains undiagnosed and therefore untreated in most patients because of the nonspecific and subtle clinical manifestations of hypopituitarism. Treatment of TBI-induced hypopituitarism depends on the deficient anterior pituitary hormones. GH replacement therapy has some beneficial effects on metabolic parameters and neurocognitive dysfunction. Patients with TBI without neuroendocrine changes and those with TBI-induced hypopituitarism share the same clinical manifestations, such as attention deficits, impulsion impairment, depression, sleep abnormalities, and cognitive disorders. For this reason, TBI-induced hypopituitarism may be neglected in TBI victims and it would be expected that underlying hypopituitarism would aggravate the clinical picture of TBI itself. Therefore, the diagnosis and treatment of unrecognized hypopituitarism due to TBI are very important not only to decrease morbidity and mortality due to hypopituitarism but also to alleviate the chronic sequelae caused by TBI. GH and Pituitary Hormone Alterations After Traumatic Brain Injury.(Karaca Z & al, 2016) Prog Mol Biol Transl Sci. 2016;138:167-91. doi: 10.1016/bs.pmbts.2015.10.010. Epub 2015 Nov 4.http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26940391 La prolactine La prolactine est une hormone peptidique sécrétée par les cellules lactotropes de la partie antérieure (adénohypophyse) de l'hypophyse. Récemment un rôle angiogénique de la prolactine a été démontré, qui montre son action dans la formation des vaisseaux sanguins. Si la prolactine se retrouve sous une forme tronquée de 16 kDa, elle montre une action totalement opposée et devient anti-angiogénique et même apoptotique. Le rôle de cette hormone dans le développement de cardiomyopathies post-partum a été démontré. https://fr.wikipedia.org/wiki/Prolactine HyperprolactinémieSymptomatologie :Baisse de la libido.Galactorrhée (écoulement mammaire de lait).Ostéoporose.Aménorrhée (absence de règles)NauséesÉtiologie :tumeurs bénignes : adénomes hypophysairesAdénomes hypophysaires sécrétant de la prolactine (prolactinome) ;Autres adénomes hypophysaires comprimant la tige pituitaire, levant le contrôle de la sécrétion de prolactine par la dopamine (hyperprolactinémie de déconnexion).traumatismes : hyperprolactinémie de déconnexion, par rupture de la tige pituitairecauses iatrogènes :certains psychotropes ;autres antagonistes dopaminergiques (par exemple Dompéridone).Les hyperprolactinémies « de déconnexion »Certaines anomalies du système nerveux central sont susceptibles de diminuer le contrôle négatif de la dopamine sur la sécrétion de prolactine et ainsi d’induire une hyperprolactinémie. Des traumatismes craniens peuvent induire une section de tige pituitaire. http://www.chups.jussieu.fr/polys/endocrino/poly/POLY.Chp.20.3.html HypoprolactinémieSymptomatologie :baisse de la libido ;syndrome dépressif ;prise de poids ;fatigue.Les causes d'hypoprolactinémie sont rares en pratique clinique (car souvent non documentées du fait de l'absence de symptômes patents). Elles sont essentiellement iatrogènes : opiacés, clonidine, dérivés de l'ergot de seigle, les agonistes dopaminergiques (la dopamine, le GABA, la bromocriptine par exemple).

Signes et Symptomes :

Ils s'installent très progressivement, ce qui rend le diagnostic parfois long à établir.Le sujet est pâle et fatigable. Les zones normalement pigmentées (mamelons, organes génitaux) se décolorent progressivement. La peau devient fine et ridée, froide et sèche. Les cheveux prennent un aspect fin et soyeux ; le système pileux diminue, avec disparition de la barbe chez l'homme, des poils du pubis et des aisselles pour les deux sexes. Chez l'enfant, on observe une cassure de la courbe de croissance et un arrêt ou une absence du développement pubertaire. Chez la femme, l'hypopituitarisme entraîne une absence de règles.Sur le plan psychique, il apparaît souvent un ralentissement intellectuel, parfois des troubles de la mémoire et toujours une perte de la libido. L'hypopituitarisme s'accompagne d'une hypotension artérielle et d'un ralentissement du rythme cardiaque.

Diagnostique et Évolution :

Les examens biologiques montrent une anémie (diminution de la quantité d'hémoglobine dans le sang) et une hypoglycémie (baisse du taux de glucose dans le sang). Les examens hormonaux décèlent un déficit en hormones antéhypophysaires et un déficit associé en hormones thyroïdiennes, corticosurrénaliennes et gonadiques, qui ne sont plus stimulées. Des examens radiologiques et l'étude du champ visuel sont nécessaires pour rechercher une compression des voies optiques cérébrales par une tumeur.Non traité, l'hypopituitarisme peut s'aggraver brutalement à l'occasion d'un stress, d'une infection ou d'un acte chirurgical, par exemple. La phase aiguë se traduit par une hypoglycémie, une hypotension artérielle, une diminution de la température corporelle et des troubles de la conscience pouvant aller jusqu'au coma profond.

Traitement actuelle médicamenteux :

Il consiste à remplacer les hormones manquantes par des médicaments : thyroxine, hydrocortisone, 9-alpha-fludrocortisone, hormone de croissance et hormones sexuelles (œstroprogestatifs ou testostérone) ou gonadotrophines (hormones folliculostimulante et lutéinisante). En savoir plus sur http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/hypopituitarisme/13752#UAbhC7PguWmwqQhi.99http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/hypopituitarisme/13752